Trituration

Le GROUPE CHO est spécialisé dans l’extraction à froids des huiles d’olives. Avec ses unités d’extraction installées dans différentes régions et réparties sur tout le territoire Tunisien,  le GROUPE CHO possède une capacité d’extraction totale de 1000 Tonnes / jour et a accès à un large panel de variétés d’olives.

C’est une véritable richesse tant chaque variété possède ses propres spécificités

La production oléicole du GROUPE CHO est extraite à 100% dans ses propres moulins

Procédé continu ou système à centrifugation

  • Effeuillage et lavage : Ces opérations sont effectuées dans l'ordre, par des tapis transporteurs et une laveuse munie d’un dessaleur. Le but est de débarrasser les olives de toutes les impuretés qu'elles soient d'origine végétale (feuilles, brindilles)ou minérale (poussière, terre, pierres).
  • BroyageLa libération de l'huile des tissus végétaux la contenant commence par le broyage des olives. Cette opération a pour but de dilacérer les cellules de la pulpe et de faire sortir les gouttelettes d'huile des vacuoles. Les broyeurs métalliques sont constitués essentiellement par un organe métallique en acier inoxydable, de forme variable, qui tourne à grande vitesse en écrasant les olives contre la surface métallique fixe, pourvues d'orifices appropriés, afin de les réduire en pâte finement broyée.
  • MalaxageCette opération consiste en un brassage continu et lent de la pâte d'olives. Elle a pour but d'augmenter le pourcentage d'huile "libre" tout en favorisant, d'une part, la réunion des gouttelettes d'huile en gouttes plus grosses telles à former une phase continue et, d'autre part, la rupture de l'émulsion huile/eau. Les malaxeurs ont une paroi interne en acier inoxydable, de forme semi-cylindrique, à axe de rotation vertical ou horizontal, pourvus d'un système de chauffage par résistances électriques ou grâce à la circulation d'eau tiède, dont la température ne doit pas dépasser 27°C, dans une chemise extérieure. Sur l'axe de rotation, sont fixées des bandes hélicoïdales ou des palettes de différentes formes et dimensions, qui tournent lentement pour permettre le brassage approprié de la pâte.
  • Centrifugation : C'est une méthode de grande diffusion parce qu'elle permet de surmonter les multiples inconvénients associés à l'extraction par pression. La pâte d'huile est soumise à une centrifugation dans un tambour conique tournant sur un axe horizontal (décanteur). La centrifugation se fait à une vitesse de rotation d'environ 3400 tours par minute. Sous l'effet des différences de poids spécifique, la centrifugation sépare deux ou trois phases. Selon les spécifications techniques, on distingue deux types fondamentaux de décanteurs.
    • Le décanteur à deux phases : Entrée : Pâte d’olive ;

      Sortie : Huile + Grignon humide à 70%.

    • Le décanteur à trois phases : Entrée : Pâte d’olive + eau ;

      Sortie : Huile + eaux de végétation + grignon à 50 % d’humidité.

      Ce procédé nécessite une grande quantité d’eau et produit une quantité importante de margines. On aura doncdu grignon pas très humide.

La conservation de l'huile

Dans l'attente de sa mise à la consommation, l'huile d'olive vierge issue des différents systèmes d'extraction doit être conservée dans des conditions appropriées afin d'éviter toute cause éventuelle de dégradation de la qualité.

En outre, au moment de sa production, elle doit être soumise à certains contrôles analytiques devant permettre de la classer.

Les cuves souterraines sont construites en maçonnerie ou en ciment avec des revêtements intérieurs en carreaux vitrifiés ou de faïence. Par contre, les réservoirs métalliques, en acier inoxydable, sont aménagés en surface, à l'intérieur de locaux, et occupent donc un espace à l'abri, exempt de toute source d'odeurs et de chaleur